Appels d’offres non rémunérés : pourquoi ne pas y répondre ?

Depuis 7 ans que je travaille en freelance, je me suis vu proposer à plusieurs reprise de participer à des appels d’offres non rémunérés, avec demande de maquettes gratuites.

En quoi ces appels d’offres consistent ?

En gros, le « Client » souhaite pouvoir choisir entre plusieurs projets aboutis (plusieurs heures, jours, voire semaines de travail !) avant de sélectionner « l’heureux élu » qui aura l’immense privilège de travailler pour lui.
Imaginez que je demande à 5 peintres de refaire mon intérieur – 5 architectes de me créer un projet de maison – 5 boulangers de me laisser manger leurs baguettes – gratuitement – ne retenant que le meilleur de chaque catégorie. (J’imagine que mon boulanger me rirait au nez, et pourtant il s’agit d’une simple baguette !)

Mais qui ?

Cette pratique concerne aussi bien les « petits » clients, qui n’ont « pas d’argent à consacrer à la communication », que les communes, grandes entreprises, pour de gros projets.
Certains graphistes acceptent (assoiffés de travail j’imagine ?)… Et cela contribue à alimenter le cercle vicieux. Pourquoi ces pratiques cesseraient-elles, alors même qu’un « client » peut obtenir de cette façon X projets finalisés gratuitement ?
De plus, obtenir un travail gratuit participe à détériorer l’image de la profession, dans un monde où déjà nous passons pour des « bidouilleurs » de Photoshop.

Pourquoi travailler gratuitement ?

Livre d’or : on m’a déjà fait miroiter de merveilleuses récompenses en échange de travaux gratuits :
« Vous allez avoir plein de travail par la suite » (Youpi !)
« Je mettrai votre logo sur mon site » (Hourra !)
« Vos affiches seront exposées dans la rue » (Ha bon ? Ne serait-ce pas la raison d’être d’une affiche ?)
« Je vous conseillerai à tous mes partenaires » (Qui eux aussi voudront du travail gratuit ?)…

En Bref

Vous l’aurez compris, les appels d’offre non rémunérés, très peu pour moi…
Cela…
– Dévalorise la profession
– Alimente la pratique
– N’est pas rémunérateur

Donc s’il vous plaît, ne me proposez pas ce genre de « travail ».

Pour aller plus loin :

Alliance Graphique des Designers
Kit de survie du créatif